confédération

confédération [ kɔ̃federasjɔ̃ ] n. f.
• 1358; lat. confœderatio
1Union de plusieurs États qui s'associent tout en conservant leur souveraineté. La Confédération helvétique. fédération.
2Groupement d'associations, de fédérations professionnelles, syndicales, sportives pour la défense d'intérêts communs. La Confédération générale du travail (C. G. T.). La Confédération française démocratique du travail (C. F. D. T.). La Confédération générale des cadres (C. G. C.).

confédération nom féminin (bas latin confoederatio, -onis) Association d'États indépendants qui ont délégué l'exercice de certaines de leurs compétences à un pouvoir central, constitué par un organisme de coordination dont presque toutes les décisions doivent être prises à l'unanimité des États membres. Groupement de diverses associations de caractère sportif, professionnel, etc. Réunion de fédérations syndicales. ● confédération (synonymes) nom féminin (bas latin confoederatio, -onis) Réunion de fédérations syndicales.
Synonymes :

confédération
n. f.
d1./d Association d'états qui, tout en conservant leur souveraineté, sont soumis à un pouvoir central.
d2./d Groupement d'associations, de fédérations, de syndicats, etc.

⇒CONFÉDÉRATION, subst. fém.
A.— Dans le domaine pol. Association durable d'États qui, pour mieux défendre des intérêts communs, se mettent sous la dépendance d'un organisme central commun sans renoncer à leur autonomie dans d'autres domaines. Confédération germanique; confédération de l'Allemagne du nord. Je ne pense pas qu' (...) il y ait en Europe d'autre grand équilibre possible que l'agglomération et la confédération des grands peuples (LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 307) :
1. Le 17 de juillet 1806 a lieu le traité de la confédération des états du Rhin, quatorze princes allemands se séparent de l'empire, s'unissent entre eux et avec la France : Napoléon prend le titre de protecteur de cette confédération.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 380.
DROIT
1. DR. CONSTITUTIONNEL. ,,État composé où chaque État-membre conserve son indépendance mais se soumet à un pouvoir central essentiellement constitué par un organisme de coordination dont les décisions doivent être prises à l'unanimité des États-membres`` (BARR. 1974).
2. DR. INTERNAT. PUBL. Confédération d'États. ,,Union durable, reposant sur un traité, conclue entre États indépendants et souverains et comportant une organisation permanente, qui devient elle-même personne internationale. (L. Delbez)`` (BARR. 1974).
B.— P. ext.
1. HISTOIRE
a) Association d'États, de villes, de personnes, pour la défense d'une cause déterminée (politique, religieuse...) ou pour la défense d'intérêts permanents d'ordre plus général. Confédération des douze villes d'Ionie. La cité, à l'origine, ne fut pas une association d'individus, mais une confédération de tribus, de curies et de familles (FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 294) :
2. Ce qu'on appelait alors des peuples n'était que des confédérations de villes. Le peuple latin est une confédération des villes latines.
GUIZOT, Hist. gén. de la civilisation en Europe, 2e leçon, 1828, p. 13.
b) Ligue.
[À l'intérieur d'un État] Ligue pour la défense d'une cause déterminée :
3. Il fut réglé que le duc de Berri rendrait au roi et au duc de Guyenne les clefs de Bourges (...) que le duc et les seigneurs renonceraient à toute alliance avec les anglais et les ennemis du royaume; qu'ils renonceraient aussi à toute confédération formée contre le duc de Bourgogne.
BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 3, 1824, p. 285.
Spéc., hist. de la Pologne. Association politique et militaire formée par des nobles pour pallier l'inefficacité de la Diète réduite à l'impuissance par la loi de l'unanimité pour s'opposer à elle ou au contraire pour la soutenir et soutenir le roi. Confédération de Radom, de Bar, de Targowica. Napoléon répondit : « Gentilshommes, députés de la confédération de Pologne, j'ai entendu avec intérêt ce que vous venez de me dire... » (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 415).
[Entre États] Ligue que forment plusieurs États contre un adversaire commun :
4. On est las partout de l'inquisition de la cour de Vienne (...) et de ses petites trames pour unir, dans une confédération contre la France, des peuples qui détestent le joug autrichien.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 474.
2. Mod. [À l'intérieur d'un État, dans le domaine socio-professionnel] Groupement, au niveau national, pour la défense d'intérêts communs, d'associations le plus souvent de caractère professionnel, syndical. Comme les confédérations ouvrières, la confédération patronale est dissoute, sous le régime de Vichy (J.-D. REYNAUD, Les Syndicats en France, 1963, p. 34) :
5. Horizontalement, la confédération réunit les unions départementales réunissant l'ensemble des syndicats d'un département (...) verticalement, elle groupe les fédérations qui comprennent des syndicats relevant d'une même industrie ou d'un même métier.
J. MEYNAUD, Les Groupes de pression en France, 1958, p. 68.
SYNT. Confédération française démocratique du Travail (C.F.D.T.), confédération générale du Travail (C.G.T.); confédération française des travailleurs chrétiens (C.F.T.C.).
[Au plan international] Confédération internationale. Groupement de fédérations ou de confédérations nationales. La confédération internationale des anciens prisonniers de guerre fondée en 1949, (...) rassemble 5 fédérations nationales (J. MEYNAUD, Les Groupes de pression en France, 1958, p. 328).
SYNT. Confédération Internationale des Syndicats Chrétiens (C.I.S.C.); confédération Internationale des Syndicats Libres (C.I.S.L.).
C.— P. métaph. ou au fig. Le Président, incapable de prévoir (...) la confédération subite des trois juges, avait oublié de tracer à du Croisier un plan de conduite au cas où l'instruction commencerait (BALZAC, Le Cabinet des antiques, 1839, p. 157). Un train émerge de cette confédération de volcans qui protège Arequipa, et s'apprête à monter sur le toit de l'Amérique (MORAND, Air indien, 1932, p. 111).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1358 « alliance temporaire de plusieurs personnes ou puissances pour soutenir une cause commune » confederacions armées (Trés. des ch., reg. 86, pièce 195, fol. 64 ds Bibl. Ecole des Chartes, t. 21, 1859-60, p. 81); 2. 1794 « association permanente d'états particuliers formant un seul état collectif en ce qui concerne la politique extérieure » confédérations perpétuelles (CONDORCET, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum., p. 229); 1801 la confédération des États-Unis (CRÈVE-CŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 3, p. 160); 1807 la confédération helvétique (DESTUTT DE TRACY, Commentaire sur l'Esprit des lois de Montesquieu, p. 123); 3. 1895 pol. Confédération Générale du Travail (fondée au Congrès de Limoges ds SUAVET). Empr. au b. lat. confœderatio « alliance, pacte »; pour le sens 3, cf. dès 1755, TURGOT, Questions importantes sur le commerce ds Œuvres, éd. E. Daire, t. 1, p. 348 : Je suppose que les ouvriers d'un métier s'entendent pour ne travailler que trois jours par semaine et pour mettre leur travail pendant ces trois jours à un prix exorbitant : quels motifs emploiera-t-on pour rompre cette confédération pernicieuse? Fréq. abs. littér. :197.

confédération [kɔ̃fedeʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1358; lat. confœderatio, du supin de confœderare. → Confédérer.
1 Union entre plusieurs États qui s'associent tout en conservant leur souveraineté. || La Confédération helvétique constitue un État fédéral. Fédération. || Le Président de la Confédération (du Conseil fédéral suisse).
1 (Bonaparte) ne rêvait d'ailleurs certainement pas d'un empire unitaire, mais d'une confédération d'États : il parlera, un jour, des États-Unis d'Europe.
Louis Madelin, Vers l'Occident, X, p. 130.
Hist. Union d'entités souveraines contre un adversaire commun, ou pour défendre une cause commune. || Confédération de villes dans l'Antiquité. || Confédération de seigneurs au moyen âge. || Confédération contre un pays. Coalition.
2 On est las partout de l'inquisition de la cour de Vienne (…) et de ses petites trames pour unir, dans une confédération contre la France, des peuples qui détestent le joug autrichien.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, p. 474.
2 (1895). Groupement (d'associations, de fédérations professionnelles, syndicales, sportives…) pour la défense d'intérêts communs. || La confédération générale du travail (C. G. T.). || La confédération générale des cadres (C. G. C.). || Confédération française démocratique du travail (C. F. D. T.). || Confédération internationale des anciens prisonniers de guerre, des syndicats libres (C. I. S. L.), etc.
DÉR. Confédéral.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • confédération — CONFÉDÉRATION. s. f. Ligue, alliance. Confédération bonne, ferme, stable. Se joindre, s unir par confédération. Il y a confédération entre ces deux États, entre ces deux Rois. Renouveler une confédération. Entrer en confédération. Ce Prince étoit …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • confederation — Confederation. s. f. Ligue, alliance. Confederation bonne, ferme, stable. se joindre, s unir par confederation. il y a confederation entre ces deux Estats, ou entre ces deux Rois. renouveller une confederation. entrer en confederation. ce Prince… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Confederation — Confédération Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • confederation — con‧fed‧e‧ra‧tion [kənˌfedəˈreɪʆn] noun [countable] a group of people, organizations, or countries, who have joined together in order to help each other: • the Confederation of United Kingdom Coal Producers, also known as Coalpro * * *… …   Financial and business terms

  • Confederation — Con*fed er*a tion, n. [L. confoederatio: cf. F. conf[ e]d[ e]ration.] 1. The act of confederating; a league; a compact for mutual support; alliance, particularly of princes, nations, or states. [1913 Webster] The three princes enter into some… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • confederation — index affiliation (amalgamation), association (alliance), band, cartel, chamber (body), co …   Law dictionary

  • confederation — [kən fed΄ər ā′shən] n. [ME confederacion < LL confoederatio: see CONFEDERATE] 1. a uniting or being united in a league or alliance 2. a league or alliance; specif., independent nations or states joined in a league or confederacy whose central… …   English World dictionary

  • confederation — early 15c., act of confederating, from M.Fr. confédération, from O.Fr. confederacion (14c.), from L.L. confoederationem (nom. confoederatio), noun of action from confoederare (see CONFEDERATE (Cf. confederate)). Meaning states or persons united… …   Etymology dictionary

  • confederation — Confederation, Foedus …   Thresor de la langue françoyse

  • confederation — ► NOUN 1) an alliance of a number of parties or groups. 2) a union of states with some political power vested in a central authority. 3) the action of confederating or the state of being confederated …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.